La Nuit des Grenouilles

 

La Nuit des Grenouilles green-pond-seiho

Green Pond (Takeushi Seiho)

 

Il est tard. Il se lève très tôt demain pour aller travailler sur un chantier éloigné, aussi voudrait-il dormir. Il ne le peut pas. Le concert de croassements qui provient de la rivière baignant sa barre HLM l’en empêche.

Il est déjà une heure. Il prend sa batte de base-ball. Il a décidé de faire un génocide de grenouilles.

Il est descendu dans la rivière. L’armée d’en face est infiniment plus nombreuse, mieux camouflée, mieux entraînée. Mais il est plus grand, et a l’avantage de la surprise. Ceci rétablit l’équilibre.

Une heure dix. Les voisins qui ne dorment pas s’étonnent de ces clapotements réguliers provenant d’en bas, qui sont autant de coups de battes assénés là où l’insomniaque croit surprendre un batracien trop bruyant. Les clapotements sont de plus en plus forts, plus furieux, et le chœur des croassements diminue d’intensité. Puis vient le silence. Le silence.

Il est deux heures. L’homme épuisé par le combat, trempé jusqu’aux genoux, remonte chez lui, et se recouche dans sa gloire.

Deux heures vingt. Il aurait pu s’endormir. Il n’en est rien. Un croassement, puis deux, puis le vacarme reprend de plus belle, comme un défi lancé d’en bas pour une revanche. La bave aux lèvres, il redescend et reprend la lutte mortelle qui cette fois l’amène à l’aurore.

Cinq heures et demie. Partout dans la rivière, des petits cadavres verdâtres flottent indécemment. Il n’y a plus une grenouille vivante dans tout le voisinage. Mais il n’a pas dormi.

A quoi bon se recoucher, se demande-t-il ?  Il est tôt, il a froid. Il va devoir, déjà, se préparer pour aller au travail.

Tout à l’heure, à la pause, il aura sommeil et voudra faire la sieste.

Aux premiers jacassements, il massacrera des pies à coups de pelle.

0 commentaires à “La Nuit des Grenouilles”


  1. Aucun commentaire

Laisser un commentaire



Le Royaume de Tantikril |
Missives de mon coeur |
J'ai lu avec Elle |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Kiocasino
| le rêve éveillé
| Editho