Cabraal l’aventureux (épisode 11)

 

Cabraal l'aventureux (épisode 11) frank_frazetta_serpent1-232x300

 

1 Drul, mois de Fournaises, Année 1163

Ces dernières heures ont été un véritable cauchemar. Pour commencer, nous n’avons jamais retrouvé la sortie. Nous avons décidé de camper dans une sorte de grande salle au milieu de laquelle croupissait une mare noirâtre (enfin, ici, tout ce qui n’est pas noir est noirâtre). Lamentable erreur ! C’est là que la boucherie a commencé. Les Téniarks ne sont malheureusement pas qu’une légende pour sales gosses. L’un d’eux, un spécimen d’au moins dix mètres de long, aux crocs effilés comme des sabres, a dévoré Aphrodisia en deux bouchées. Sous mes yeux. La pauvre a juste eu le temps de pousser un râle, un son curieux d’ailleurs, presque comme un orgasme. L’habitude sans doute. Après, ce fut assez confus, je dois dire. Peut-être que l’endroit, finalement assez bas de plafond, n’était pas le mieux indiqué pour une boule de feu. Mais la magie est un art complexe, et la perfection n’est pas de ce monde. Enfin, je regretterai mes fidèles compagnons.

 

3 Vénères, mois de Mortelune, Année 1163

Il est toujours douloureux d’être le dernier survivant d’une quête, surtout lorsque nous laissons derrière nous les corps affreusement déformés d’êtres aimés et partis trop tôt. Les choses se présentent mal. Je n’ai toujours pas retrouvé la sortie (et j’ai même peur de m’être enfoncé davantage, si j’en juge à l’odeur). Je n’ai plus rien à manger… Mais après tout, ces champignons à la forme étrange, ramassés par Ragnarok (qui semble sortir de sa léthargie au bon moment) feront peut-être bien l’affaire. Le goût n’est pas mauvais, quoiqu’un arrière goût désagr…

 

Post-scriptum de Ragnarok

Pff, il a encore pris du poids, le Cabraal. Lui qui prétendait être affûté  comme jamais pour cette aventure. Tu parles. J’ai quand même traîné le corps jusqu’au dehors de la caverne, ça m’a paru plus digne comme fin de le jeter dans la Sil, cette rivière où il aimait tant se baigner. Quant à ce grimoire qui commence à me brûler les pattes, eh bien, je compte le proposer à la bibliothèque du village. J’en tirerai bien un verre d’hydromel et un vieux bout de fromage. Adieu, mon vieux Cabraal ! Je t’aimais bien, au fond. Tu étais un mauvais mage, mais tu étais un bon maître.

 

0 commentaires à “Cabraal l’aventureux (épisode 11)”


  1. Aucun commentaire

Laisser un commentaire



Le Royaume de Tantikril |
Missives de mon coeur |
J'ai lu avec Elle |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Kiocasino
| le rêve éveillé
| Editho