Cabraal l’aventureux (épisode 3)

 

Cabraal l'aventureux (épisode 3) rat-noir1-e1347651318899

 

14 Drul, mois de Trombes, Année 1162

 

Le mois de Trombes porte bien son nom. Les milliers de gouttes font en s’écrasant sur ma fenêtre un bruit obsédant. Je devais me rendre à Palabre pour y acheter de la fiente de chauve-souris (et en profiter peut-être pour prendre le thé chez Finadel), eh bien, je ne mettrai finalement pas le nez dehors. Le pire, c’est que je vais devoir supporter Ragnarok, ce fainéant.

Ah, Ragnarok… Il faut que je vous présente mon familier : Un gros rat noir, 15 kilos, une taille de marcassin due à une expérience alchimique inconsidérée et très regrettable. Mais justement, il est trop gros maintenant (et méchant avec ça) et je ne peux plus m’en débarrasser. Il ronfle toute la journée et commence évidemment à ouvrir son œil torve vers minuit, heure à laquelle je me couche habituellement, souvent fourbu. Je vois bien comme il me regarde alors de son air vicieux me mettre au lit. En plus, il prend toute la place, et il sent très mauvais. Il faut vraiment que je trouve une solution.

 

Le son bonus (berceuse geek) :

 

 

DROIT DE REPONSE

 

Je voudrais user ici d’un légitime droit de réponse. L’auteur tient pour des raisons obscures (rancœur due à une carrière stagnante, jalousie, zoophilie refoulée ?) à me présenter comme un animal stupide et paresseux. Il faut savoir que la vie de familier de magicien n’est pas de tout repos, et que nous ne sommes d’ailleurs, mes confrères et moi, aucunement rémunérés. Or, qui prend tous les risques ? Qui s’engage le premier dans les couloirs sombres ? Je vous le demande. Le bénévolat a ses limites…

Ragnarok

 

 

0 commentaires à “Cabraal l’aventureux (épisode 3)”


  1. Aucun commentaire

Laisser un commentaire