La Muerte (Intermède Rock)

 

La Muerte (Intermède Rock) la-muerte1-e1345819227239

La Muerte !

 

Toulon ! Ses dystopies consternantes de totalitarisme mou. Son royalisme retardataire, son spectacle naval son et lumière de 42. Toulon, le môle de départ de mille expéditions civilisatrices (vous allez rentrer dans l’histoire là-bas, mon jeune ami, moi je vous le dis) ! Ses 8 réacteurs nucléaires (6 de SNA, 2 de porte-avions) au cœur de la ville (non, non, vous n’aurez pas de pastilles d’iode, eh oh , c’est pas des friandises), ses joueurs de soule bodybuildés, sa mafia, sa médaille Fields 2010 (nous en reparlerons).

Toulon, la ville où se terminent (mal) bien des romans SF (l’Echiquier du Mal, le Voyageur Imprudent, rien que ça, vérifie toi-même si tu me crois pas).

C’est aussi, tout de même, la ville où est née Joëlle Wintrebert (soit, elle en est partie à l’âge de 3 ans, mais enfin).

Tout ça. Mais pas que.

Parce qu’à Toulon, il y a aussi…

 

LA MUERTE

 

La Muerte … Comment dire ? Du rock zombi western ?

Du rock.

(OK, Greg, le chanteur est aussi bodybuildé, mais il est surtout barge et talentueux)

Rien que pour vous, donc, La Muerte …

 

 

 

1 commentaire à “La Muerte (Intermède Rock)”


  1. 0 Isabell@ 24 août 2012 à 19:36

    C’est un bien bel article et un chouette hommage !

Laisser un commentaire



Le Royaume de Tantikril |
Missives de mon coeur |
J'ai lu avec Elle |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Kiocasino
| le rêve éveillé
| Editho